Le silence

Il est partout, ici.

Dans les regards qui s’évitent. Dans les « bonjour-bonsoir » dits avec une indifférence feinte. Dans les frontières invisibles qui séparent les quartiers. Lire la suite »

,

1 commentaire

Sara

En plein siège de Sarajevo, sous les bombes et les tirs des snipers, Sara a découvert internet et une ligne d’écoute pour les gays et les lesbiennes. Alors, elle a décroché son téléphone et a appelé Belgrade.

Tant pis si c’était chez l’ennemi. Sara s’en foutait. Elle s’est sentie tellement moins seule après. Lire la suite »

, , , , , , ,

Poster un commentaire

Emira

Elle ne voulait pas vraiment en parler. Tout ce qui s’est passé il y a dix-huit ans, c’est trop de douleur, à quoi bon le remuer.

Alors Emira nous a parlé de ses recettes de fromage frais et de ses pommiers, nous a fait faire le tour du jardin et goûter à sa liqueur aux cerises. Elle s’inquiétait de nos repas comme une maman des menus de ses filles alors qu’on a quarante ans ou presque toutes les deux et elle, pas tellement plus. Lire la suite »

, , ,

2 Commentaires

Svabo


Il lui arrive encore de se réveiller la nuit, le sommeil secoué par des scènes de guerre. Svabo a sa théorie sur le sujet.

« A la guerre, on prend l’habitude d’être tout le temps alerte. Il peut se passer n’importe quoi, n’importe quand. On est tout le temps shooté à l’adrénaline. Je crois que mon corps s’est habitué à ça, et que c’est devenu… comment dire… comme une dépendance. J’ai quand même vécu presque quatre ans comme ça. »

Lire la suite »

, , , , ,

1 commentaire

Le meeting


Tout est prêt. La sono, la scène, les affiches. Ce soir, sur la place principale de Prijedor, trois partis nationalistes serbes tiennent leur dernier meeting avant les élections qui auront lieu dans deux jours. Ils représentent l’opposition, la frange nationaliste la plus radicale.

Des jeunes distribuent des tracts aux passants. D’abord méfiants, ils finissent par expliquer ce qui unit ces trois mouvements politiques : la lutte pour « l’intégrité de la république serbe et la protection du peuple serbe ». Lire la suite »

, , , , , , , , ,

Poster un commentaire

Le mariage de Prijedor


Prijedor, un vendredi midi ensoleillé. Devant la mairie, un attroupement, des caméras de télévision, un discours prononcé dans un micro et… dix couples de mariés. Les futurs époux en costard-cravate, les futures épouses en robe blanche, cheveux relevés en chignon et maquillage de circonstance.

Devant eux, le maire, Marko Pavic. Il s’apprête à célébrer le premier mariage collectif de Prijedor. Lire la suite »

, , , , , ,

Poster un commentaire

Advia, ou le retour raté

Quand elle donne son âge – 30 ans -, Advia s’excuse, d’un sourire désolé, presque gêné.

« J’ai vu trop de choses, j’ai vieilli trop vite. »

Advia habite avec son mari, ses deux enfants de 10 et 5 ans et ses deux vaches sur les flancs d’une colline, dans les alentours de Tuzla. Installée là depuis deux ans, elle se sent enfin chez elle. Lire la suite »

, , , , , , , , , , ,

Poster un commentaire