Le silence

Il est partout, ici.

Dans les regards qui s’évitent. Dans les « bonjour-bonsoir » dits avec une indifférence feinte. Dans les frontières invisibles qui séparent les quartiers.

Le silence est partout, et il blesse plus que le souvenir de tout ce qui s’est passé. Une douleur insidieuse qu’on devine parfois, dans les soupirs qui ponctuent certaines phrases. Dans les mots qui hésitent. Dans les mains qui tremblent en allumant une cigarette.

Et dans la question qui reste sans réponse : « Qu’est-ce qui s’est passé cette nuit-là ? Qu’est-ce qui s’est passé pour que d’amis et de voisins, on devienne bourreaux et victimes ? »

Comme si la seule réponse possible, à défaut d’oubli, était le silence.

Texte : Taina Tervonen

Photo : Zabou Carrière –  23 septembre 2010, Trnopolje

Publicités

,

  1. L’arrestation de Ratko Mladic vu de Kozarac | Les infos des Incorrigibles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :