Sara

En plein siège de Sarajevo, sous les bombes et les tirs des snipers, Sara a découvert internet et une ligne d’écoute pour les gays et les lesbiennes. Alors, elle a décroché son téléphone et a appelé Belgrade.

Tant pis si c’était chez l’ennemi. Sara s’en foutait. Elle s’est sentie tellement moins seule après.

Quinze ans plus tard, elle est assise dans un bar de la capitale, commande une de ces liqueurs sucrées qu’on boit dans une carafe minuscule et parle avec conviction des droits des homos. Elle a un rire tonitruant qui lui fait plisser les yeux. Des yeux de chat.

« Je n’ai aucun problème à prendre la parole, même en public, pour défendre les droits des gays et des lesbiennes. Ce sont des droits humains, c’est tout! »

Elle tire sur sa cigarette, reprend une gorgée de liqueur.

« Mais jamais je ne pourrais dire que j’en suis. »

Jamais, parce que quinze ans après le coup de fil à Belgrade, Sara a 41 ans, un mari et deux enfants. Et même si elle sait, depuis toujours, toute vérité n’est pas bonne à dire. Évidemment, elle ne s’appelle pas Sara. Pas dans la vraie vie.

Dans la soirée homo quasi clandestine où elle nous emmène, elle fait la bise à des amis, se place dans un coin et se laisse bercer par la musique, regarde les filles danser. Elle me sourit. « Tu vois, je suis une vieille à côté. J’espère qu’elles n’auront pas besoin de faire les mêmes compromis que moi. »

Il y a dans ses yeux de chat une pointe de regret qu’elle cache aussitôt, un mélange de tristesse et de bonheur d’être là, quinze ans après l’appel passé à Belgrade. D’être là, seule, mais de ne pas être seule.

Texte : Taina Tervonen

Photo : Zabou Carrière – Sara, 25 septembre 2010, Sarajevo

Publicités

, , , , , , ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :