Svabo


Il lui arrive encore de se réveiller la nuit, le sommeil secoué par des scènes de guerre. Svabo a sa théorie sur le sujet.

« A la guerre, on prend l’habitude d’être tout le temps alerte. Il peut se passer n’importe quoi, n’importe quand. On est tout le temps shooté à l’adrénaline. Je crois que mon corps s’est habitué à ça, et que c’est devenu… comment dire… comme une dépendance. J’ai quand même vécu presque quatre ans comme ça. »

Alors, comme la guerre est finie depuis quinze ans, le corps de Svabo fabrique son adrénaline autrement. Avec des cauchemars, dit-il.

« Je me réveille et je suis comme à la guerre, shooté. »

Quand il parle de la guerre, Svabo a le visage qui s’illumine. Sauf quand il évoque son meilleur ami, mort accidentellement alors qu’il s’amusait avec son arme. Comme un gamin qui joue à se faire peur.

Après, Svabo n’a plus voulu toucher une arme. Il a pris une caméra et s’est mis à filmer. Ce qu’il préférait, c’était la vie de camp. Les repas autour du feu, les joints qu’on roule, les blagues. La fraternité, dit-il. Ce quelque chose qu’on ne retrouvera plus jamais ailleurs, pas comme ça, pas avec cette intensité-là.

Quand la guerre s’est arrêtée, Svabo ne savait pas trop quoi faire de cette paix qu’on est venu leur annoncer. La guerre était venue le surprendre sur un terrain de basket, le ballon sous le bras, et l’a laissé tout aussi brutalement, en pleine forêt avec une caméra à la main, hébété par ces adieux qu’il n’attendait pas.

Alors, il a gardé les photos et les cauchemars. Parfois, il montre certaines images à ses enfants. Sur les photos, il a le visage d’un gamin à peine sorti de l’adolescence. Il avait 19 ans.

Texte : Taina Tervonen

Photo : Zabou Carrière – Svabo et sa fille à Kozarac, 24 septembre 2010

Publicités

, , , , ,

  1. L’arrestation de Ratko Mladic vu de Kozarac | Les infos des Incorrigibles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :