Le meeting


Tout est prêt. La sono, la scène, les affiches. Ce soir, sur la place principale de Prijedor, trois partis nationalistes serbes tiennent leur dernier meeting avant les élections qui auront lieu dans deux jours. Ils représentent l’opposition, la frange nationaliste la plus radicale.

Des jeunes distribuent des tracts aux passants. D’abord méfiants, ils finissent par expliquer ce qui unit ces trois mouvements politiques : la lutte pour « l’intégrité de la république serbe et la protection du peuple serbe ».

– La Bosnie-Herzégovine, c’est bien, mais il ne faut pas toucher aux accords de Dayton. Cela fait quinze ans que ces accords existent, et ça fait quinze ans qu’il n’y a pas de guerre.
– Pour avoir un pays en paix, il vaut donc mieux avoir deux entités séparées ?
– Oui, c’est la meilleure solution. Ou alors une indépendance complète de la république serbe.
– Et la protection du peuple serbe… vous pensez que ce peuple est aujourd’hui menacé ?
– Tout le monde est menacé ! Il n’y a pas de travail… Et puis sans les deux entités, ce serait déjà la guerre.
– Pourtant, avant la guerre, ça se passait autrement. Les gens vivaient ensemble, n’est-ce pas ?
– Oui, mais c’était complètement superficiel, cette entente.

Mario a 23 ans. Il explique comment sa famille a été chassée de la Croatie pendant la guerre, comment il est devenu réfugié à Prijedor.

– C’est un peu ce qui s’est passé ici pour les musulmans, non ?
– Non, ah non. Les musulmans, eux, sont rentrés ici, alors que moi je suis toujours à Prijedor et je ne suis pas rentré en Croatie.
– Mais ils ont été chassés d’ici au moment de la guerre, comme vous de la Croatie.
– Non, ils sont partis tout seuls.
– Donc si les musulmans avaient voulu rester, ils auraient pu rester ?
– Oui.

Un des ces amis intervient.
– Eux, ils voulaient que ce ne soit que leur pays, et que nous soyons une minorité dans leur pays. Notre parti, c’est un parti nationaliste positif, pas négatif.
– C’est quoi la différence ?
– C’est évident ! C’est comme Al-Quaida et l’islam en Turquie. Ce n’est pas radical mais on protège l’intégrité de notre peuple.
La jeune femme qui les accompagne acquiesce de la tête.

– Qu’est-ce vous pensez des procès de la Haye ? Les musulmans ne disent pas du tout qu’ils auraient pu rester…
La jeune femme s’emporte.
– Je pense que c’est une grande farce ! Tout ce tribunal, ce n’est une grande farce !
– Vous pensez que ce n’est pas la vérité ?
– Une partie peut-être… Mais il faut voir combien de Serbes ont été condamnés, et combien de Croates et de Musulmans ! Alors qu’on a tous pris part à ce qui s’est passé !
– Ce ne sont pas des procès justes, selon vous ?
– Non.
– Vous pensez que les procès devraient avoir lieu ici, en Bosnie-Herzégovine ?
– Oui.
– Et vous ne pensez pas que ce serait partial ici aussi, si les Serbes sont menacés ?
– Oui, c’est un peu le problème. Ce sont des juges étrangers qui jugent, et les Serbes sont en majorité condamnés. Il n’y a pas de condamnation de l’autre côté.

Mario a l’air d’accord. Je me tourne vers lui.
– Et qu’est-ce vous pensez des charniers qu’on retrouve ? Ces gens-là ont visiblement été tués par quelqu’un ?
C’est son ami qui répond.
– Oui, Dieu merci ! … enfin, non, pas Dieu merci…. Certains ont été tués, mais il y a aussi des Croates et des Serbes qui ont été tués…

Juste avant de m’en aller, je pose une dernière question à Mario.
– Vous avez des membres de votre famille qui ont disparu dans la guerre ?
– Oui, mon oncle.

Je reconnais dans son regard la peine que j’ai aperçue, si souvent, dans les yeux de ceux qu’il désigne comme les « musulmans ». C’est la même douleur, le même deuil.

Mais pour Mario, ce n’est pas la même chose.

Texte : Taina Tervonen

Photo : Zabou Carrière – Le meeting de Prijedor, 1er octobre 2010

Publicités

, , , , , , , , ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :