20 h 28 mn 46 s à Doboj

Gare routière de Doboj, République serbe de Bosnie-Herzégovine, mercredi 29 septembre 2010, 20 h 28 mn 46 s. Une heure d’attente avant de monter dans le prochain bus en direction de Prijedor.

Le café de la gare offre un accueil chaleureux mais aussi le charme sordide des lieux de passage : mélange d’odeurs de cigarettes, d’alcool, de graillon.Un éclairage aux néons, des murs dégoulinant d’un crépis récemment refait mais vides de décoration, une salle attenante au bar plongée dans l’obscurité parce que vide, une arrière-salle peuplée d’une tablée familiale et bruyante d’habitués. Comment peut-on revenir dans un tel endroit ?

Au bar, un habitué encore cherchant à faire la causette à la barmaid d’un âge avancé. Les bières s’enchaînent mais la serveuse ne suit pas. Elle sourit gênée… on ne chasse pas un client régulier.

Et dans le coin près de l’entrée un vieil homme qui ne dit rien, ne bouge pas. Il a fini son verre, il n’a pas fumé, il n’a pas ôté sa veste, il n’a pas souri.

Il est 20 h 28 à la gare routière de Doboj… que va-t-il faire de sa soirée ?

texte : Zabou Carrière, 17 octobre 2010
photo : Zabou Carrière – Gare routière de Doboj, 29 septembre 2010, 20 h 28 mn 46 s

Publicités

, , ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :